Les Chevaliers du Comté de Boulogne

Association de reconstitution historique XIVè et XVè siècle, corsaire XVIIIè et Premier Empire


    Qui suis-je ?

    Partagez
    avatar
    Carminax II

    Messages : 1595
    Date d'inscription : 05/05/2012
    Localisation : Bernieulles

    Qui suis-je ?

    Message  Carminax II le Mar 26 Juin - 18:07

    J'ai cotoyé les plus grands.
    On m'appelle le rempart.
    Je confonds mes semblables et les moutons (enfin pas tout le temps, heureusement).
    avatar
    Eudoxie

    Messages : 1207
    Date d'inscription : 05/05/2012
    Age : 42

    Re: Qui suis-je ?

    Message  Eudoxie le Mar 26 Juin - 20:34

    Enée ?

    "De retour au combat, Énée s'illustre comme l'un des meilleurs guerriers troyens, il abat notamment Orsiloque et Créthon, Aphareus, Jase et Médon. En passe d'être blessé par Achille, il fut à nouveau sauvé par un dieu, Poséidon. À la mort d'Hector, il devient le principal rempart des Troyens".

    avatar
    Carminax II

    Messages : 1595
    Date d'inscription : 05/05/2012
    Localisation : Bernieulles

    Re: Qui suis-je ?

    Message  Carminax II le Mar 26 Juin - 20:58

    C'Enée pas lui !
    Mais l'époque est la bonne !
    avatar
    Eudoxie

    Messages : 1207
    Date d'inscription : 05/05/2012
    Age : 42

    Re: Qui suis-je ?

    Message  Eudoxie le Jeu 28 Juin - 6:07

    Jason qui aime les moutons dorés ?



    avatar
    Robin

    Messages : 615
    Date d'inscription : 06/05/2012
    Age : 30
    Localisation : Mamoudzou-Cavani (976)

    Re: Qui suis-je ?

    Message  Robin le Jeu 28 Juin - 9:53

    Ajax le Grand qui fut surnommé "le Rempart des Achéens" ?
    avatar
    Carminax II

    Messages : 1595
    Date d'inscription : 05/05/2012
    Localisation : Bernieulles

    Re: Qui suis-je ?

    Message  Carminax II le Jeu 28 Juin - 10:50

    Bravo à Robin l'Indolore, c'était effectivement Ajax le Grand, à ne pas confondre avec Ajax le Petit.

    On le surnomme « Ajax le grand » à cause de sa haute stature, mais aussi pour le distinguer de son homonyme, dit « Ajax le petit ». Priam, l'apercevant du haut des remparts de Troie, le décrit ainsi comme un « guerrier achéen, noble et grand, qui dépasse les Argiens de la tête et de ses nobles épaules1 » (Il., III, 226-227). Il est seulement dépassé par Achille en force et en bravoure. On le surnomme « le rempart des Achéens ». Il n'est blessé dans aucune bataille décrite dans l'Iliade et il est le seul personnage principal des deux côtés qui ne reçoit aucune assistance des dieux qui prennent part aux combats.
    Selon la tradition post-homérique, il est invulnérable. Quintus de Smyrne note ainsi dans la Suite d'Homère (I, 564–567) :
    « La lance (...) n'entame pas la peau délicate, quoi qu'elle le frappe en plein élan. Le destin ne veut pas qu'un trait ennemi, lourd de sanglot, puisse se tremper de son sang sur le champ de bataille2. »
    Son père est l'un des Argonautes. Il apporte avec lui douze vaisseaux à Troie. C'est le plus vaillant et le plus fort des héros grecs, Achille mis à part (II., II, 768-770). Pendant les combats décrits dans l'Iliade, il tue dix Troyens, arrivant ainsi au quatrième rang des Grecs, derrière Achille, Diomède et Agamemnon.
    L'un des plus importants duels de l'épopée l'oppose, au chant VII, à Hector, le prince troyen : Hector offre aux Grecs de désigner un champion pour l'affronter en combat singulier. C'est Ajax qui est tiré au sort et qui va affronter le Priamide. Le combat dure longtemps avant que les deux hérauts de Zeus ne l'arrêtent, alors que la nuit va tomber. Ajax et Hector conviennent alors de déclarer partie égale : ainsi, tous pourront dire, selon Hector, « Tous deux se sont battus pour la querelle qui dévore les cœurs et se sont séparés après avoir formé un amical accord1 » (Il., VII, 301-302). Ils s'échangent alors des cadeaux, une épée et son baudrier de la part d'Hector, une ceinture de pourpre de la part d'Ajax, et chacun regagne son camp. La courtoisie et l'esprit chevaleresque qui anime la rencontre des deux champions contraste avec la sauvagerie du duel futur entre Achille et Hector.
    Pendant les jeux funéraires de Patrocle, sa prière aux dieux de dissiper le brouillard qui était tombé sur la bataille fut rapidement accordée par Zeus et il concourt contre Ulysse à la lutte, mais les deux ne parviennent pas à se départager. Il affronte également Diomède lors de l'hoplomachie, et Achille doit arrêter le combat avant que Diomède ne le blesse.
    avatar
    Carminax II

    Messages : 1595
    Date d'inscription : 05/05/2012
    Localisation : Bernieulles

    Re: Qui suis-je ?

    Message  Carminax II le Jeu 28 Juin - 10:52

    J'oubliais ! Pour les moutons !
    Selon l’Odyssée, après la mort d'Achille, il récupère, avec l'aide d'Athéna, le corps de ce dernier des mains des Troyens et dispute à Ulysse l'honneur de recevoir ses armes. Athéna et un groupe d'enfants troyens prisonniers (à qui on demande qui d'Ulysse ou d'Ajax a causé le plus de tort à Troie) guident Agamemnon dans sa décision. Ajax n'est donc pas choisi, et son désappointement le rend fou : il se précipite hors de sa tente et massacre par vengeance un troupeau de moutons du camp, croyant tuer des chefs grecs. Reprenant ses esprits, il se tue de honte avec l'épée qu'il avait reçue en cadeau d'Hector. C'est le récit de sa mort indiqué dans l'Ajax de Sophocle, dans les Néméennes de Pindare et dans Métamorphoses d'Ovide. Selon Pausanias, de son sang surgit une fleur rouge, comme la mort d'Hyacinthe qui porte sur ses feuilles les lettres initiales de son nom Ai, également expression de lamentation. Ses cendres furent déposées dans une urne dorée sur le promontoire à l'entrée de l'Hellespont.
    Ulysse le revit lors de son passage au séjour des morts. Ajax, rancunier, reste à l'écart, et ne répond pas à l'exhortation amicale d'Ulysse.

    Contenu sponsorisé

    Re: Qui suis-je ?

    Message  Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mer 18 Oct - 22:29