Les Chevaliers du Comté de Boulogne

Association de reconstitution historique XIVè et XVè siècle, corsaire XVIIIè et empire


  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

Anatidés...

Partagez
avatar
Eudoxie

Messages : 1199
Date d'inscription : 05/05/2012
Age : 41

Anatidés...

Message  Eudoxie le Sam 6 Juin - 8:13

Je ne suis ni de surface, ni plongeur, ni piscivore... mais bel et bien canard tout de même...

avatar
Houllefort
Admin

Messages : 1192
Date d'inscription : 02/05/2012

Re: Anatidés...

Message  Houllefort le Sam 6 Juin - 8:39

possèdes-tu des piles? vis-tu dans la salle de bain?


lise

Messages : 68
Date d'inscription : 23/03/2015
Age : 54

Re: Anatidés...

Message  lise le Sam 6 Juin - 9:34

Il s'agit bien d'un animal ?
Famille des dendrocygnes ?
avatar
Robin

Messages : 615
Date d'inscription : 06/05/2012
Age : 30
Localisation : Mamoudzou-Cavani (976)

Re: Anatidés...

Message  Robin le Sam 6 Juin - 10:08

Suis-je le garant de la sainteté mentholée du trône d'émail?




Ou alors....un canard mort ? scratch
avatar
Carminax II

Messages : 1595
Date d'inscription : 05/05/2012
Localisation : Bernieulles

Re: Anatidés...

Message  Carminax II le Sam 6 Juin - 16:57

Suis-je un journal, style quotidien ?
avatar
Eudoxie

Messages : 1199
Date d'inscription : 05/05/2012
Age : 41

Re: Anatidés...

Message  Eudoxie le Sam 6 Juin - 18:46

Très Cher Tous,

Je n'ai pas de piles... Je ne vis pas dans une salle de bain... Je ne suis pas un journal... Hélas, je ne peux rien faire pour conserver le blanc et la pureté d'un émail ... (bien au contraire ajouterai-je)

Je ne suis pas mort... mais je ne n'irai pas jusqu'à dire que je suis vivant... (et donc je ne suis pas tout à fait un animal)...

Toutes ces négations ne ternissent pas le  grand succès que j'ai remporté au milieu du XVIIIe siècle....


lise

Messages : 68
Date d'inscription : 23/03/2015
Age : 54

Re: Anatidés...

Message  lise le Sam 6 Juin - 19:58

le canard de Vaucanson (célèbre inventeur qui fabriquait des automates)?

lise

Messages : 68
Date d'inscription : 23/03/2015
Age : 54

Re: Anatidés...

Message  lise le Sam 6 Juin - 21:25

avatar
Carminax II

Messages : 1595
Date d'inscription : 05/05/2012
Localisation : Bernieulles

Re: Anatidés...

Message  Carminax II le Sam 6 Juin - 23:46

Suis-je une statue ou une peinture, ou même un chant ? Une œuvre d'art en somme !
avatar
Eudoxie

Messages : 1199
Date d'inscription : 05/05/2012
Age : 41

Re: Anatidés...

Message  Eudoxie le Dim 7 Juin - 10:38

Chers Tous,

Lise a trouvé la bonne réponse il s'agit bien du canard de Vaucanson (Troisième automate réalisé par M. Vaucanson) :

"Le troisième automate ne fut pas un androïde mais, nous dit le prospectus, : "un canard artificiel en cuivre doré qui boit, mange, cancane, barbotte dans l'eau et fait la digestion comme un canard vivant".

Grâce à la transparence de son abdomen, les spectateurs pouvaient même suivre le processus de digestion depuis le gosier jusqu'au sphincter qui expulsait une sorte de bouillie verte.

En 1741, Rigollay de Juvigny, fit la description suivante du mécanisme du volatile : "Il était permis à toute personne de regarder dans l'intérieur du piédestal où étaient toutes les roues, tous les leviers et tous les fils qui communiquaient par les jambes de l'animal à toutes les différentes parties de son corps, qui était aussi à découvert. Un poids, comme dans le flûteur, était la seule et unique puissance qui mettait et entretenait tout le mouvement".

Vaucanson fit lui même une description de son canard à la suite de son Mémoire sur le mécanisme du flûteur automate : "Les nouveaux automates, Monsieur, que je compte exposer le lundi de Pâques prochain, et auxquels sera joint mon flûteur, sont 1° un canard, dans lequel je représente le mécanisme des viscères destinés aux fonctions du boire, du manger et de la digestion; le jeu de toutes les parties nécessaires à ces actions y est exactement imité :  il allonge son cou pour aller prendre du grain dans la main, il l'avale, le digère, et le rend par les voies ordinaires tout digéré; tous les gestes d'un canard qui avale avec précipitation, et qui redouble de vitesse dans le mouvement de son gosier, pour faire passer son manger jusque dans l'estomac, y sont copiés d'après nature; l'aliment y est digéré comme dans les vrais animaux, par dissolution, et non par trituration, comme le prétendent plusieurs physiciens; mais c'est ce que je me réserve à traiter et à faire voir dans l'occasion. La matière digérée dans l'estomac est conduite dans les tuyaux, comme dans l'animal par ses boyaux, jusqu'à l'anus, où il y a un sphincter qui en permet la sortie." "Je ne prétends pas donner cette digestion pour une digestion parfaite, capable de faire du sang et des parties nourricières pour l'entretien de l'animal; on aurait mauvaise grâce, je crois, à me faire ce reproche. Je ne prétend qu'imiter la mécanique de cette action en trois choses, qui sont : 1° d'avaler le grain; 2° de le macérer, cuire ou dissoudre; 3° de le faire sortir dans un changement sensible".
Il a cependant fallu des moyens pour les trois actions; et les moyens mériteront peut-être quelque attention de la part de ceux qui demanderaient davantage. Ils verront les expédients qu'on a employés pour faire prendre le grain au canard artificiel, le lui faire aspirer jusque dans son estomac, et là, dans un petit espace, construire un laboratoire chimique, pour en décomposer les principales parties intégrantes, et le faire sortir à volonté, par des circonvolutions de tuyaux, à une extrémité de son corps toute opposée. Je ne crois pas que les anatomistes aient rien à désirer sur la construction de ses ailes. On a imité os par os, toutes les éminences qu'ils appellent apophyses. Elles y sont régulièrement observées comme les différentes charnières : les cavités, les courbes, les trois os qui composent l'aile, y sont très distincts. Le premier qui est l'humérus, a son mouvement de rotation en tous sens, avec l'os qui fait l'office d'omoplate; le second os, qui est le cubitus de l'aile, a son mouvement avec l'humérus par une charnière, que les anatomistes appellent par-gingline; le troisième qui est le radius, tourne dans une cavité de l'humérus, et est attaché par les autres bouts aux petits os du bout de l'aile, de même que dans l'animal. L'inspection de la machine fera mieux connaître l'imitation de la nature qu'un plus long détail, qui ressemblerait trop à une explication anatomique".

"Pour faire connaître que les mouvements de ces ailes ne ressemblent point à ceux qu'on voit dans les grands chefs-d'oeuvre du Coq de l'horloge de Lyon et de Strasbourg, toute la mécanique du canard artificiel sera vue à découvert, mon dessein étant plutôt de démontrer, que de montrer simplement une machine. Peut-être que quelques dames, ou des gens qui n'aiment que l'extérieur des animaux, auraient mieux aimé le voir tout couvert; mais outre que cela m'a été demandé, je suis bien aise qu'on ne prenne pas le change, et qu'on voit tout l'ouvrage intérieur".
" Je crois que les personnes attentives, sentiront la difficulté qu'il y a eu de faire à mon automate tant de mouvements différents; comme lorsqu'il s'élève sur ses pattes, et qu'il porte son cou à droite et à gauche. Ils connaîtront tous les changements des différents points d'appui; ils verront même que ce qui servait de point d'appui à une partie mobile, devient à son tour mobile sur cette partie, qui devient fixe à son tour; enfin ils découvriront une infinité de combinaisons mécaniques." Lorsque les visiteurs se trouvèrent moins nombreux, Vaucanson entama une tournée triomphale à travers toute la France puis en Italie et en Angleterre
".

http://www.automates-boites-musique.com/index.php?file=hisvaucanson


Contenu sponsorisé

Re: Anatidés...

Message  Contenu sponsorisé

  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

Sujets similaires

-

La date/heure actuelle est Mer 26 Juil - 10:50