Les Chevaliers du Comté de Boulogne

Association de reconstitution historique XIVè et XVè siècle, corsaire XVIIIè et Premier Empire


    Lettre à Elise

    Partagez
    avatar
    Carminax II

    Messages : 1595
    Date d'inscription : 05/05/2012
    Localisation : Bernieulles

    Lettre à Elise

    Message  Carminax II le Mer 7 Jan - 12:06

    Petit laïus sur la prochaine mêlée de Folleville.

    Nous tenons avant tout, à féliciter Elise pour son prochain baptême du feu.
    Afin que celui-ci se passe en toute quiétude, nous lui promulguons quelques conseils utiles :
    D'abord l'entraînement ! Il a duré des années pour elle, chacune de ces années étant plus riche d'enseignement que les précédentes : Savoir parer les coups, viser la tête, faire de l'estoc, désarmer son adversaire, le trucider le plus rapidement possible, etc... Et bien pour la bataille de Folleville, il faut tout oublier ! A part le premier enseignement qui reste valable et même conseillé vivement (parer les coups), le reste est interdit !
    Comment ? Me direz-vous alors, je puis me mesurer avec tous ces combattants plus proche du concasseur à enclumes que de la ballerine virevoltante ? Simple, d'abord une bonne condition physique, celle-ci permettant de se déplacer avec vélocité dans le sens opposé au personnage dont le but manifeste est d'infliger à autrui un maximum de fractures multiples.
    Ensuite l'équipement, il est composé généralement d'une protection appelée le plus souvent bouclier ou écu ; il a l'avantage de collectionner tout ce qui logiquement devrait s'inscrire profondément dans les chairs de celui qui le porte. C'est avec une joie certaine qu'on le présente à son adversaire en début d'affrontement, pour lui signifier votre approbation à son martelage plutôt qu'à celui de votre boîte crânienne.
    Puis vient les gantelets, qui ont à peu près la même fonction que l'écu, mais dans une moindre mesure, en effet les coups reçus sur l'écu sont déconseillés sur les gantelets, au risque d'être privé par la suite de chocolat, allez savoir pourquoi !?!
    Le casque, protection indispensable sur un champs de bataille, il est composé d'une coque métallique agrémentée de 2 trous permettant un champs de vision très aléatoire certes, mais beaucoup moins si ceux-ci étaient absent du dispositif !
    Les protections de jambes, elles, sont une bonne seconde peau, suivants harmonieusement les articulations des membres inférieurs, elles sont en revanche un frein à l'établissement du record mondial du 100 mètres. Il est amusant de noter que l'expression « prendre ses jambes à son cou » prend ici tout son sens, en effet, on peut toujours les porter ainsi pour déstabiliser l'adversaire (pas longtemps malheureusement), ou bien, si l'expression est prise au premier degré ; la déstabilisation du dit adversaire est en effet un échec et celui-ci a pris un malin plaisir à orner votre tour de coup avec ce qui habituellement est rattaché au tronc, c'est-à-dire vos jambes ! Cas très rare, les intéressés préférants largement l'expression utilisée plus couramment, pour éviter ce cas de figure !
    Il est à préciser, que pendant la bataille, votre pied peut éventuellement se retrouver face à un cailloux que vous n'avez pas vu préalablement ou s'introduire dans l'antichambre du greffier de nos jardins (la taupe), déséquilibrant ainsi le reste de votre personne qui se retrouve dans la position dite « Au plus proche du centre de gravité terrestre ». Cette position, cela va sans dire, est fortement déconseillée lors d'une bourrée auvergnate cadencée, alors imaginez la même mais venant de toutes régions et dont le rythme est à l'appréciation de chacun.
    Bref, sans vouloir intentionnellement semer le doute dans l'esprit de futures candidats aux mêlées médiévales, je préconise tout de même ces quelques conseils avisés, qui, je l'espère, vous permettront ainsi d'aborder avec un minimum de sérénité les éventuelles difficultés rencontrées lors de ce genre d'exercices un tant soit peu physiques.
    Bon démontage et décalquage de tronches à tous !
    avatar
    La brunelle

    Messages : 269
    Date d'inscription : 05/05/2012
    Age : 29

    Re: Lettre à Elise

    Message  La brunelle le Mer 7 Jan - 20:13

    Et en plus, depuis quelques temps, grosse chanceuse, tu passera forcément par la case "bonjour m'sieur l'chirurgien" au nom de l'effort comun de la troupe. Même pas le droit de refuser, tout CCB qui pose le pied sur le champ de bataille risque d'avoir la chance de goûter les potions du baron.... C'est y pas merveilleux ? Very Happy


      La date/heure actuelle est Lun 25 Sep - 8:14