Les Chevaliers du Comté de Boulogne

Association de reconstitution historique XIVè et XVè siècle, corsaire XVIIIè et empire


    Ils furent douze....

    Partagez
    avatar
    Eudoxie

    Messages : 1200
    Date d'inscription : 05/05/2012
    Age : 41

    Re: Ils furent douze....

    Message  Eudoxie le Mer 5 Fév - 18:52

    Mes doulz amys... seriez-vous babache... ou boubourse peut-être ?

    avatar
    Eudoxie

    Messages : 1200
    Date d'inscription : 05/05/2012
    Age : 41

    Re: Ils furent douze....

    Message  Eudoxie le Sam 8 Fév - 10:01

    Mes doulz amys,

    Si mesme insulte et insolence non puissans vous esveiller... il faut que response je vous donne...

    Les douze sont les douze baronnies boulonnaises... les quatre les pairies auxquelles elles cèdent le pas...

    Et là je m'aperçois que je me suis légèrement confusionnée.... le jeu de mot a été inspiré par cette phrase :

    "Les douze pairs flamands font place à quatre barons — « beers » — ; les douze barons boulonnais cèdent le
    pas aux quatre pairs...." (Pairs de principauté et pairs de château. Essai sur l'institution des pairies en Flandre. Étude géographique et institutionnelle. In: Revue belge de philologie et d'histoire. Tome 31 fasc. 4, 1953. pp. 973-1002.)

    ....il ne concerne pas réellement Boulogne....

    Le pendant pour notre Cher Raol étant un fameux "Beers and..."

    Des Bournonville ont été seigneurs de Baincthun ce qui m'a permis de parler de Robinet de Bournonville :

    Bataille d'Azincourt : Le massacre des prisonniers et blessés français....
    Puis, dans le dos des Anglais, des cris retentissent. C'est Ysembart, seigneur d'Azincourt, Rifflart de Palmasse et Robinet de Bournonville, avec 600 paysans. Ils s'en prennent aux bagages royaux et s'emparent de l'épée royale, d'une couronne, des sceaux royaux et d'une partie du trésor royal. Pris de la peur d'être attaqué à revers, Henry V donne ordre d'exécuter les prisonniers "sinon les seigneurs" (selon Georges Chastellain). Mais les archers protestent et refusent un tel acte. Une rançon peut permettre de s'élever socialement et d'apporter richesse et confort à son détenteur. Henry V menace de pendre quiconque refusera d'obéir à ses ordres et charge un écuyer et 20 archers de tuer les prisonniers. En effet, cette charge d'Ysembart d'Azincourt pourrait ramener un peu d'espoir dans les rangs des prisonniers français qui se soulèveraient alors et reprendraient les armes, d'autant plus qu'il s'agit souvent de personnes ayant reçu une bonne éducation militaire, donc constituant une réelle menace. Chaque homme tue son prisonnier. Ils sont égorgés, ils ont le crâne fracassé à la masse d'arme ou à la hache, ou bien enfermés dans des granges auxquelles on met le feu (rapportés par Gilbert de Lannoy qui échappe de peu aux flammes). Le duc de Brabant est lui aussi égorgé. Il n'a pas été reconnu par les Anglais en tant que membre de la maison de Bourgogne (Wikipedia)


    Bertrandon de la Broquière a épousé Catherine de Bernieulles.....

    Il s'agissait de vous mettre sur la voie des douze Baronnies....

      La date/heure actuelle est Mer 23 Aoû - 21:35