Les Chevaliers du Comté de Boulogne

Association de reconstitution historique XIVè et XVè siècle, corsaire XVIIIè et empire


    "Cher Docteur, j'ai fait ce rêve..."

    Partagez
    avatar
    Eudoxie

    Messages : 1199
    Date d'inscription : 05/05/2012
    Age : 41

    "Cher Docteur, j'ai fait ce rêve..."

    Message  Eudoxie le Dim 23 Sep - 15:34

    Cher Docteur X,

    Voici ce qui m'arrive : Alors que mon Cher Epoux se trouve dans ses douces terres de Picardie... après une bonne tasse de verveine, je m'alite, en position assise comme il se doit, triste et solitaire... après de longues heures le sommeil me gagne enfin... Dans un doux rêve, je retrouve mon Cher Epoux et tous nos amis tant aimés... nous conversons, mangeons, jouons dans la plus grande joie... Un peu lasse, je m'asseois auprès d'un grand feu et m'assoupis légèrement... soudain une violente brûlure me fait sursauter... un affreux mille pattes sort d'une de mes manches...

    Pas notre petit mille pattes commun ...

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

    ni ce charmant petit être ....

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

    Non... il s'agissait d'une bestiole absolument hideuse... et très géante...

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

    Ce monstre me poursuit toute la nuit... à chacune de ses morsures un peu de ma vie s'en va... Mon Cher Epoux et mes chers amis tentent de le chasser en vain... au petit matin je cesse de respirer... et quitte cet horrible cauchemar...

    Cher Docteur est-ce grave ? Je dois vous avouer que dans la même journée je me suis mise à publier des histoires insipides sur ce forum.

    S'agit-il d'une punition divine ? (mon confesseur me recommande de réciter dix Pater et dix Ave Maria mais je crains que cela ne suffise...)

    avatar
    Antide de Mt St Quentin

    Messages : 1257
    Date d'inscription : 05/05/2012
    Age : 45

    Re: "Cher Docteur, j'ai fait ce rêve..."

    Message  Antide de Mt St Quentin le Dim 23 Sep - 19:57

    Ah je reviens à peine de Picardie, terre de contrastes.

    Si je m'en réfère à la rubrique "réponse à tout" de notre gazette la plus précieuse : La semaine dans le Déboulonné, ce que ce que vous avez pris pour un mille pieds, ma mie, était votre pied, lequel ces derniers temps a gonflé à force de butter contre des coins de porte, ce qui fait qu'il est un pied de 35 mètres cubes, soit si mes calculs sont bons mille pieds d'un volume normal.

    C'est effectivement affreux d'apparence et vous avez toutes raisons de vous réveiller à pas d'heure toute essoufflée, mais le fait est que le pied endolori, si gros devenu soit-il et avec moult couleurs genre violet-bleu, ne galope point et encore moins ne mord - à moins que cela soit-ce un mord au pied, évidemment.

    avatar
    Carminax II

    Messages : 1595
    Date d'inscription : 05/05/2012
    Localisation : Bernieulles

    Re: "Cher Docteur, j'ai fait ce rêve..."

    Message  Carminax II le Dim 23 Sep - 23:11

    J'en réfère de ce pas auprès de ma tante qui est docteur en psychologie analystique des rêves.
    Pour ma part (en attendant), le iule symbolise une vie qui vous file entre les doigts de pieds.
    avatar
    Eudoxie

    Messages : 1199
    Date d'inscription : 05/05/2012
    Age : 41

    Re: "Cher Docteur, j'ai fait ce rêve..."

    Message  Eudoxie le Lun 24 Sep - 13:34

    Mon Cher Epoux, Cher Cher Double Carminax,

    J'examine attentivement mon doigt de pied (tout noir à présent), il est vrai qu'il pourrait présenter une ressemblance avec la bestiole appelée iule : très vilaine mais gentille comme tout...

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

    Mais aucunement avec celle de mon rêve... qui serait plutôt un scolopendra cingulata... très, très laid et très, très méchant...

    Cher, Cher Double Carminax, je ne sais si votre parente vous contera cette histoire...

    "Un mille-pattes vivait tranquille, insouciant et heureux, lorsqu'un jour, un crapaud, qui habitait dans les parages, lui posa une question bien embarrassante
    - Lorsque tu marches, lui demanda-t-il, dans quel ordre bouges-tu tes pattes ?
    Le mille-pattes fut si troublé par la question du crapaud qu'il rentra aussitôt dans son trou pour y réfléchir. Mais il avait beau se creuser la cervelle, il ne parvenait pas à trouver de réponse. À force de questionnements, il finit par ne plus être capable de mettre ses pattes en mouvement. Il resta bloqué dans son trou, où il mourut de faim".

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

    Tout cela est très troublant... je retourne à mes moutons...

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
    avatar
    Parceval l'ancien

    Messages : 48
    Date d'inscription : 06/05/2012

    Re: "Cher Docteur, j'ai fait ce rêve..."

    Message  Parceval l'ancien le Lun 24 Sep - 20:04

    moi j'en ai vu de prés d'un metre de long
    avatar
    Eudoxie

    Messages : 1199
    Date d'inscription : 05/05/2012
    Age : 41

    Re: "Cher Docteur, j'ai fait ce rêve..."

    Message  Eudoxie le Mar 25 Sep - 7:43

    Cher Perceval,

    Je suis certaine que c'est celui-là... mais dans mon rêve étrange vous faisiez comme si vous ne le connaissiez pas...
    avatar
    Carminax II

    Messages : 1595
    Date d'inscription : 05/05/2012
    Localisation : Bernieulles

    Re: "Cher Docteur, j'ai fait ce rêve..."

    Message  Carminax II le Mar 25 Sep - 10:01

    Réponse du Dr. Carminax :
    - Avant le coucher, asperger copieusement de Baygon vert les 2 petons et dormir avec des chaussettes de laine
    - Le lendemain matin, aller dans une animalerie faire l'acquisition d'un caméléon (celui-ci raffole des iules quelque soit l'espèce)
    - Le midi, se laver les mains au Pipiol
    - L'après-midi, rien de spécial
    - En début de soirée, absorber une infusion de verveine sans sucre
    - Au moment où le sommeil te gagne et où tu rabats le drap sur le menton, les paupières s'alourdissent et les moutons commencent à vaquer à leurs occupations,
    Dis-toi bien qu'un Carminax en armure veille à côté assis sur une chaise, jetant de temps en temps un coup d'œil sur le déroulement de ton sommeil.
    Le comptage des points le lendemain entre le caméléon et moi se fera devant huissier assermenté.

    Sinon la signification du rêve est : L'éloignement de ta part vis à vis de la troupe, la lassitude te gagne
    Pour remédier à celà : Fais un voyage en Israël du côté d'Haïfa et visite la forteresse de St Jean d'Acre.
    Ou sinon y-a plus près : Guédelon
    avatar
    Carminax II

    Messages : 1595
    Date d'inscription : 05/05/2012
    Localisation : Bernieulles

    Re: "Cher Docteur, j'ai fait ce rêve..."

    Message  Carminax II le Mar 25 Sep - 10:08

    J'oubliais !
    Tu ressens à peu près ça :
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
    avatar
    Eudoxie

    Messages : 1199
    Date d'inscription : 05/05/2012
    Age : 41

    Re: "Cher Docteur, j'ai fait ce rêve..."

    Message  Eudoxie le Mar 25 Sep - 13:42

    Cher, Cher Dr Carminax,

    Je vous remercie pour vos précieux conseils que je vais suivre à la lettre...

    Je vais implorer mon Cher Epoux de se rendre acquéreur du charmant petit compagnon que vous me recommandez ... Une de mes amies m'a décrit cet animal au retour d'un voyage en Espagne, elle m'a dit qu'on pouvait en trouver des spécimens fantastiques dans des contrées lointaines..

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

    Mais je suis déjà bien rassurée de savoir que vous veillerez sur mes nuits agitées... je sais quel valeureux guerrier vous êtes ... j'aimerais mieux toutefois que vos coups d'oeil soient constants...

    Gardez-vous de chercher la signification de mes songes, vous pourriez attirer sur vous le courroux de l'église... (c'est juste pour être dans le ton Smile)... je puis vous avouer, toutefois, qu'un vertige me prend parfois au retour de nos sorties... bien que j'aime, sans faille, mes plus chers compagnons...

    Il m'arrive dans ces retours de me sentir ... un peu lourde ...

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

    ... parfois même un peu chancelante...

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

    ... Mais sans véritable lassitude... C'est sans doute ce qui nous arrive à tous...
    avatar
    Eudoxie

    Messages : 1199
    Date d'inscription : 05/05/2012
    Age : 41

    Re: "Cher Docteur, j'ai fait ce rêve..."

    Message  Eudoxie le Mar 25 Sep - 13:54

    Et j'oubliais...

    Notre cri de ralliement... a un sens profond en ce qui me concerne...

    A LA VIE ! A LA MORT !
    avatar
    Carminax II

    Messages : 1595
    Date d'inscription : 05/05/2012
    Localisation : Bernieulles

    Re: "Cher Docteur, j'ai fait ce rêve..."

    Message  Carminax II le Mar 25 Sep - 14:33

    Je ne crains aucun courroux de la part de l'église, plaise à moi de lire ou tout au moins d'interpréter le rêve de qui veut bien me le conter.
    Je ne crains pas non plus la mort, je suis sûr de la réussir, ce qui n'est pas le cas de la vie.
    Je ne crains pas non plus les fantômes, ce sont eux mes plus chers compagnons, eux qui me bercent chaque nuit, bien mal en pris au iule imprudent.
    Ce que je crains c'est de garder trop longtemps les yeux sur vous la nuit (comme le jour d'ailleurs). Je continuerai donc à jeter des petits coups d'œil en catimini.
    avatar
    Eudoxie

    Messages : 1199
    Date d'inscription : 05/05/2012
    Age : 41

    Re: "Cher Docteur, j'ai fait ce rêve..."

    Message  Eudoxie le Mar 25 Sep - 18:56

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

    You confuse me...
    avatar
    Eudoxie

    Messages : 1199
    Date d'inscription : 05/05/2012
    Age : 41

    Re: "Cher Docteur, j'ai fait ce rêve..."

    Message  Eudoxie le Mar 25 Sep - 19:11


    You made my day...

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
    avatar
    Carminax II

    Messages : 1595
    Date d'inscription : 05/05/2012
    Localisation : Bernieulles

    Re: "Cher Docteur, j'ai fait ce rêve..."

    Message  Carminax II le Mar 25 Sep - 23:06

    Bonne nuit Eudoxie ! Fais de beaux rêves.
    avatar
    Eudoxie

    Messages : 1199
    Date d'inscription : 05/05/2012
    Age : 41

    Re: "Cher Docteur, j'ai fait ce rêve..."

    Message  Eudoxie le Mer 26 Sep - 12:13

    Cher Docteur Carminax (Double),

    Mon Cher Epoux s'est déjà procuré, je ne sais comment, l'étrange animal que vous me recommandez. Je crains que ce compagnon ne m'effraye autant que mon "scolopendre". Je l'ai vu déployer, pour se saisir d'une petite mouche, une langue incroyablement longue...

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

    ... Il semblerait, cependant, que sa présence ait détourné le chemin de l'horrible insecte.

    Ma nuit, hélas, ne fut tout de même pas de tout repos... Imaginez qu'au petit matin, dans un demi-sommeil, l'image de notre Cher Seigneur de Houllefort m'est apparue : quoique je fasse, quoique je dise... il répétait sans cesse, d'un air froid : "Vous me devez 40 deniers"...

    Tout cela me trouble profondément... Une amie m'a recommandé la lecture de l'Onirocriticon d'Artémidore. Cet ouvrage, me dit-elle, remporte un grand succès.... et pourra sans doute me donner... la clé de mes songes...

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

    (il faut cliquer sur la mention attachment-0001.doc tout en bas de l'écran à gauche)

    Avez-vous connaissance de cet ouvrage écrit il y a fort longtemps ?
    avatar
    Carminax II

    Messages : 1595
    Date d'inscription : 05/05/2012
    Localisation : Bernieulles

    Re: "Cher Docteur, j'ai fait ce rêve..."

    Message  Carminax II le Ven 28 Sep - 9:33

    Arrrrrgh !! Arrivé à la page douze, j'ai laissé subitement tombé et suis parti dans les bois pour hurler un bon coup. Ça fait du bien !
    1°) Je soupçonne ton Ex de lire notre correspondance vu qu'il s'est procuré le dit animal, grand bien lui fasse, si il croit qu'il te reviendra avec une grande langue comme seul argument.
    2°) Et le secret médical alors ?
    3°) Quand au Capitaine qui te réclame 40 deniers, ce n'est qu'une image subliminale qui s'extériorise de ton subconscient, à ce titre celui-ci réagit comme catalyseur, insinuant ces images non fonctionnelles par l'entremise d'un avatar conscient que tu laisse parfois éclater lors d'expériences non-vécues, permettant ainsi une libération d'un trop plein d'énergie imaginative accordée aux rêves.
    Si toutefois, ce trop plein laisse percevoir une faille du système neuroleptique lors d'un endormissement accru, il laisse apparaître cependant des bribes de conscience calquées sur le vécu éveillé.
    Il suffit alors de laisser "couler" le rêve vers un endormissement mi-éveillé, fermant ainsi la porte au subconscient. Du coup le Capitaine ne te réclamera plus que 30 deniers.
    avatar
    Carminax II

    Messages : 1595
    Date d'inscription : 05/05/2012
    Localisation : Bernieulles

    Re: "Cher Docteur, j'ai fait ce rêve..."

    Message  Carminax II le Ven 28 Sep - 9:43

    Arrrrrgh !! Arrivé à la page douze, j'ai laissé subitement tombé et suis parti dans les bois pour hurler un bon coup. Ça fait du bien !
    1°) Je soupçonne ton Ex de lire notre correspondance vu qu'il s'est procuré le dit animal, grand bien lui fasse, si il croit qu'il te reviendra avec une grande langue comme seul argument.
    2°) Et le secret médical alors ?
    3°) Quand au Capitaine qui te réclame 40 deniers, ce n'est qu'une image subliminale qui s'extériorise de ton subconscient, à ce titre celui-ci réagit comme catalyseur, insinuant ces images non fonctionnelles par l'entremise d'un avatar conscient que tu laisse parfois éclater lors d'expériences non-vécues, permettant ainsi une libération d'un trop plein d'énergie imaginative accordée aux rêves.
    Si toutefois, ce trop plein laisse percevoir une faille du système neuroleptique lors d'un endormissement accru, il laisse apparaître cependant des bribes de conscience calquées sur le vécu éveillé.
    Il suffit alors de laisser "couler" le rêve vers un endormissement mi-éveillé, fermant ainsi la porte au subconscient. Du coup le Capitaine ne te réclamera plus que 30 deniers.
    4°) Sinon, moi aussi je rêve, comme hier soir : Toujours assis sur ma chaise, à surveiller le scolopendre indésirable, te voyant remuer dans tes rêves, le bras nu à moitié enfoui sous tes cheveux ondulants sur l'oreiller. Quel doux rêve !!! Humpf ! Soupirs.... !!!
    avatar
    Antide de Mt St Quentin

    Messages : 1257
    Date d'inscription : 05/05/2012
    Age : 45

    Re: "Cher Docteur, j'ai fait ce rêve..."

    Message  Antide de Mt St Quentin le Ven 28 Sep - 11:24



    Je passais par là, mais bon, je vois que je gêne. Allez, avance gros minguo !
    avatar
    Eudoxie

    Messages : 1199
    Date d'inscription : 05/05/2012
    Age : 41

    Re: "Cher Docteur, j'ai fait ce rêve..."

    Message  Eudoxie le Sam 29 Sep - 9:31

    Cher Docteur Carminax (Double),

    Etes- vous bien certain que vous veillez la bonne femme... je dors les cheveux retenus dans un drap blanc comme il se doit :

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

    Et pour cette nuit comme ce doux enfant ...

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

    ... loin de mes terribles songes ....

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

    Peut-être ai-je réussi, bien à mon insu, à saisir quelques quelques clés de votre si savante analyse... aussi savante que celle de Saint Augustin :

    L’âme et les rêves

    "...Ne concluez pas de mon raisonnement que j'admette l'impossibilité, pour l'âme d'une personne morte ou endormie, d'éprouver des sensations agréables ou tristes, absolument comme si elle les ressentait dans un corps réel. Dans le sommeil, quand nous éprouvons quelque souffrance ou quelque douleur, nous conservons parfaitement notre personnalité ; et si ces images pénibles ne disparaissaient pas à notre réveil, nous en ressentirions la tristesse la plus amère. Toutefois, il faudrait n'y avoir jamais réfléchi sérieusement, pour supposer que tous ces objets imaginaires, sur lesquels nous promenons nos songes et nos rêves, sont des corps réels. N'est-il pas plus juste de dire que si l'âme était un corps elle ne pourrait saisir par la pensée les images de ces nombreux objets tels qu'ils nous apparaissent ?

    Je ne suppose pas, en effet, que vous alliez jusqu'à soutenir que ce sont vraiment des corps qui nous apparaissent en songe quand nous rêvons du ciel, de la terre, de la mer, du soleil, de la lune, des étoiles, des fleuves, des montagnes, des arbres, des animaux. Croire que ce sont autant de corps qui nous apparaissent ainsi en vision, ce serait de la dernière absurdité; et cependant, comme ces visions ressemblent bien à des corps ! On peut ranger dans la même classification toutes les apparitions qui peuvent nous venir de Dieu, soit pendant un songe, soit pendant une extase; mais quelle est la nature de ces apparitions, quelle en est la matière, c'est ce que personne ne peut ni chercher, ni connaître. Tout ce que nous savons, c'est que ces apparitions sont spirituelles et non corporelles. Ce ne sont pas là des corps, mais des représentations de corps, formées par la pensée et contenues dans les profondeurs de la mémoire ; elles sortent ainsi de je ne sais quels coins secrets et sous je ne sais quelle forme étonnante, et viennent ainsi se placer en quelque sorte sous nos yeux. Or, si l'âme était un corps, pourrait-elle saisir par la pensée ces grandes et vastes images, et la mémoire pourrait-elle les contenir? N'avez-vous pas dit vous-même : «La substance corporelle de l'âme ne dépasse pas les limites extérieures du corps?» Maintenant je demande par l'effet de quelle grandeur qui ne lui appartient pas l'âme pourrait-elle contenir les images de ces corps prodigieux, [689] de ces espaces immenses, de ces régions sans limites? Et l'on s'étonnerait qu'elle s'apparût à elle-même dans la ressemblance de son corps, alors même qu'elle n'a point de corps? En effet, le corps avec lequel elle apparaît en songe n'est point un corps réel, et cependant c'est avec cette image ou ressemblance de son corps qu'elle parcourt des lieux connus et inconnus, et qu'elle éprouve toutes les impressions de la joie ou de la douleur. Je ne pense pas, du reste, que vous ayez la témérité de dire que cette représentation du corps et des membres, telle qu'elle nous apparaît en songe, soit un corps véritable? A ce prix il faudrait regarder comme véritable et réelle cette montagne dont l'âme semble gravir la pente, cette maison dans laquelle elle croit pénétrer, cet arbre ou ce bois sous lequel elle semble s'asseoir, et cette eau qu'elle semble boire. En un mot, si l'âme est un corps parce qu'elle s'apparaît comme telle dans les songes, il faudra dire que tous ces objets sur lesquels elle promène ses rêves sont aussi des corps véritables.

    Je dois également vous dire un mot des apparitions des martyrs, puisque vous avez cru y trouver un témoignage en votre faveur. Sainte Perpétue eut un songe dans lequel elle se croyait changée en homme et combattait contre un Égyptien. Peut-on douter que ce nouveau corps fût autre chose qu'une simple figure ou représentation, et non pas un corps réel, car son propre corps était toujours là, plongé dans un profond sommeil, et avec le sexe qui lui appartenait, pendant que son âme semblait combattre avec un corps d'homme? Qu'en pensez-vous? Cette ressemblance d'un corps d'homme était-elle un corps véritable, oui ou non, malgré sa parfaite similitude? Choisissez quel parti vous voudrez. Si elle était un corps, pourquoi ne conservait-elle pas la forme de son fourreau? Est-ce que la chair de cette femme s'était tout à coup métamorphosée en une chair d'homme, de manière que l'âme qui l'habitait se fût aussitôt adaptée à cette forme nouvelle «par une sorte de congélation», pour me servir de l'expression que vous employez vous-même? De plus, le corps endormi de cette femme vivait encore ; son âme luttait, mais elle était toujours dans son fourreau, enfermée dans tous les membres de ce corps plein de vie, et conservait la forme qu'elle tenait du corps dont elle était douée. Jusque-là elle n'avait point abandonné ces membres, puisque cette séparation ne s'opère qu'à la mort; jusque-là elle n'avait point arraché ses propres membres aux membres dont ils étaient formés : d'où lui venait donc ce corps d'homme dans lequel elle se voyait combattre contre son adversaire? D'un autre côté, si cette ressemblance n'était point un corps véritable, du moins elle en était la similitude parfaite, dans laquelle l'âme éprouvait un véritable travail et une joie véritable. En faut-il davantage pour vous convaincre qu'une âme peut se faire à elle-même la ressemblance parfaite d'un corps, sans que cette ressemblance soit pourtant un corps véritable ?

    Que serait-ce si, même dans les enfers, ces phénomènes se reproduisaient, si les âmes se reconnaissaient, non pas dans des corps, mais dans les ressemblances des corps? Dans nos rêves les membres avec lesquels nous semblons agir ne sont que des ressemblances et nullement des réalités; et cependant, lorsque de fâcheuses impressions nous saisissent, la douleur que nous éprouvons n'est point une ressemblance, mais une réalité; il en est de même pour la joie. Mais comme sainte Perpétue n'était pas encore morte, vous vous opposez à l'application de ce raisonnement? Cependant toute la question pendante entre nous consiste à savoir de quelle nature sont ces ressemblances qui nous apparaissent dans nos songes ; et cette question serait parfaitement résolue, du moment que vous n'y verriez que de pures images et nullement des réalités corporelles. D'un autre côté, vous savez que Dinocrate, frère de cette sainte, était mort; et voici qu'il apparut à, sa soeur, portant sur son corps la blessure qui l'avait conduit au tombeau. Quels vont donc être les résultats de ces longs efforts que vous tentez pour prouver que, quand les membres du corps sont coupés, l'âme n'en est pas pour cela diminuée ? Voici pourtant que l'âme de Dinocrate portait en elle la blessure dont la violence sépara cette âme du corps qu'elle habitait. Vous nous disiez : «Quand on coupe les membres du corps, l'âme se soustrait à ce coup et se resserre dans les autres parties du corps, dans la crainte de se voir elle-même amputée par la blessure faite au corps» ; et c'est ainsi, sans doute, que les choses se passent, lors même que le malheureux sur (690) lequel on opère serait profondément endormi et n'aurait aucune connaissance; mais comment pourrez-vous encore soutenir cette opinion ? Vous attribuez à l'âme une vigilance telle que, plongée dans le plus profond sommeil et entièrement absorbée dans ses rêves, elle se soustrait avec autant de bonheur que de promptitude à toute plaie dont la chair serait frappée à l'improviste, en sorte qu'elle ne peut être ni frappée, ni meurtrie, ni coupée. C'est bien ; mais, malgré votre prudence ordinaire, oubliez-vous donc que si l'âme se soustrait ainsi à toute meurtrissure, elle ne saurait en éprouver le contrecoup et la douleur? Je sais que vous vous tirez d'embarras en me répondant que l'âme resserre toutes ses parties, et les concentre à l'intérieur pour échapper à toute amputation et à toute blessure qui pourraient être faites sur le corps. Hé bien ! regardez Dinocrate, et dites-moi pourquoi son âme ne s'est point retirée de cette partie du corps sur laquelle s'imprimait une blessure mortelle ; c'était pourtant le seul moyen d'empêcher que la cicatrice de cette blessure apparût, même après la mort de cette pauvre âme corporelle. Pressé de toute part, vous allez peut-être me répondre que ces apparitions ne sont que des ressemblances de corps et non pas des corps réels, en sorte que ce qui apparaît une blessure n'est pas plus une blessure que ce qui apparaît un corps n'est un corps? Si l'âme pouvait être blessée par ceux qui blessent le corps, ne serait-il pas à craindre qu'elle ne fût également tuée par ceux qui tuent le corps ? Or, une telle proposition est formellement condamnée par le Sauveur (Matt. X, 28). Ainsi donc l'âme de Dinocrate n'a pu mourir sous le coup qui a fait mourir son corps; et si elle a paru blessée comme le corps avait été blessé, c'est parce qu'elle n'était pas un corps, et qu'elle portait uniquement la ressemblance d'une blessure dans la ressemblance d'un corps. Or, dans un corps imaginaire, l'âme était en proie à une douleur réelle, douleur clairement signifiée par la blessure gravée sur son corps, et dont il fut délivré par les saintes prières de sa soeur.

    Vous nous dites encore que l'âme reçoit sa forme du corps, et qu'elle s'étend et se développe dans la proportion même «du corps». Vous ne voyez donc pas que vous allez rendre monstrueuse l'âme d'un jeune homme ou d'un vieillard qui aurait perdu l'un de ses bras dans son enfance? «L'âme se contracte, dites-vous, dans la crainte que la main de l'âme ne soit coupée en même temps que la main du corps, et elle se condense et se resserre dans les autres parties du corps». Par conséquent, ce bras de l'âme dont je parle, n'a pu, dans le bras d'un enfant, recevoir qu'une très-petite extension ; et cette extension, il la conservera telle, sans augmentation ni diminution, partout où il pourra lui-même se conserver; en perdant sa forme il a perdu par là même tout principe et tout moyen d'accroissement. Par conséquent, pour ce jeune homme ou pour ce vieillard qui a perdu une main dans son enfance, voici que son âme possède encore, il est vrai, ses deux mains, puisque celle qui était menacée du coup qui a frappé la main du corps s'est retirée à temps ; mais, de ces deux mains, l'une a l'étendue d'une main de jeune homme ou de vieillard, tandis que l'autre reste petite comme la main d'un enfant. Croyez-moi, ce n'est pas la forme du corps qui fait de telles mains, elles ne sont formées que par la difformité même de l'erreur.

    Du reste, vous ne me semblez pouvoir échapper à cette erreur qu'autant que, Dieu aidant, vous étudierez attentivement les rêves de ceux qui dorment, et qu'il vous sera donné de comprendre que ces apparitions ne sont que des ressemblances et non pas des corps véritables. Il est certain que toutes les images que nous nous formons des corps sont de la même nature que ces rêves; cependant, quant à ce qui regarde les morts, nous ne pouvons nous en faire une idée plus exacte qu'en voyant ce qui se passe dans les personnes endormies. En effet, ce n'est pas sans raison que la sainte Écriture donne à la mort le nom significatif de sommeil (I Thess. IV, 12), car le sommeil est tout proche parent de la mort (Virgile, Enéide, liv. VI, v. 279).

    Si l'âme était un corps, l'image dans laquelle elle se voit pendant le sommeil serait également corporelle, puisqu'elle serait la reproduction d'un corps. Dès lors, quoique ayant perdu tel ou tel membre de son corps, jamais l'homme, dans un songe, ne se verrait privé de ce membre et se trouverait toujours dans une intégrité complète, par la raison que son âme n'aurait rien perdu de [691] son intégrité. Or, il arrive que dans leurs songes les hommes mutilés se voient tantôt dans leur intégrité, et tantôt comme ils sont, c'est-à-dire mutilés. Ce fait ne prouve-t-il pas que, à l'égard de son corps comme à l'égard de toutes les choses dont elle s'occupe en songe, tantôt d'une manière, tantôt d'une autre, l'âme humaine travaille, non pas sur quelque chose de réel, mais sur de simples ressemblances? Au contraire, éprouve-t-elle de la joie ou de la tristesse, du plaisir ou de la peine, ses impressions sont toujours réelles, soit que ses visions aient pour objet des corps véritables ou seulement des ressemblances.
    "


    Sleep
    avatar
    Eudoxie

    Messages : 1199
    Date d'inscription : 05/05/2012
    Age : 41

    Re: "Cher Docteur, j'ai fait ce rêve..."

    Message  Eudoxie le Dim 30 Sep - 9:01

    Cher Docteur Carminax (Double),

    Se pourrait-il que votre rêve soit inspiré de ce délicat poème... Auriez-vous aperçu la si belle Béatrice ? (Veinard). ?

    "Rêve de Dante
    Le cœur mangé

    Et pensant à elle, il me vint un doux sommeil, dans lequel m’apparut une merveilleuse vision : il me semblait voir dans ma chambre une nuée couleur de feu, dedans laquelle je distinguais une figure d’un seigneur d’effrayant aspect à qui l’eût regardé; mais, tel qu’il était, il montrait en lui si grande joie que c’était chose admirable; et dans ses paroles, il disait force choses que je ne comprenais pas, si ce n’est quelques-unes; parmi lesquelles j’entendais celles-ci : «Ego dominus tuus.» Dans ses bras, il me semblait voir une personne dormir, nue, sauf qu’elle me paraissait enveloppée légèrement dans un drap de soie vermeil comme sang. Regardant icelle de toute mon entente, je connus que c’était la dame du salut, qui la veille m’avait daigné saluer. Et dans l’une de ses mains il me semblait que ce seigneur tenait une chose qui brûlait toute, et il me semblait qu’il disait ces mots : «Vide cor tuum.» Et après qu’il était resté un moment, il me semblait qu’il réveillât celle qui dormait; et, de tout son ingénuité tant s’efforçait, qu’il lui faisait manger cette chose, qui brûlait dans sa main et qu’elle mangeait avec crainte. Après cela, sa joie ne tardait pas à se convertir en pleurs très amers; et ainsi pleurant, il recueillait de nouveau cette dame dans ses bras, et avec elle il me semblait qu’il s’en allât vers le ciel, de quoi je souffrais si grande angoisse, que mon frêle sommeil n’y put tenir; ainsi fut-il rompu, et je me trouvai réveillé." (Vie Nouvelle, Dante, 1294).


    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
    avatar
    Carminax II

    Messages : 1595
    Date d'inscription : 05/05/2012
    Localisation : Bernieulles

    Re: "Cher Docteur, j'ai fait ce rêve..."

    Message  Carminax II le Dim 30 Sep - 20:21

    On est très proche de cette vision, voilà mon rêve :
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
    Et j'imaginais un tout petit peu que des fois, le votre ressemble à ceci (hors scolopendre) :
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
    ça n'a rien à voir, mais il m'a semblé qu'un intrus est venu dans notre discussion ?
    avatar
    Eudoxie

    Messages : 1199
    Date d'inscription : 05/05/2012
    Age : 41

    Re: "Cher Docteur, j'ai fait ce rêve..."

    Message  Eudoxie le Lun 1 Oct - 13:43

    Cher Docteur Carminax (Double)

    Une autre lecture recommandée par une de mes amies...

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

    me donne l'explication suivante sur le sommeil : "... la chaleur innée se retire vers les membres internes, ce qui provoque une diminution des esprits présents dans le cerveau, diminution entraînant l'interruption des fonctions des sens et des fonctions motrices. Cela détermine l'apparition d'une quiétude, à savoir la somnolence qui précède le sommeil à proprement parler. En même temps la chaleur augmente au niveau des organes de la digestion, en amenant des vapeurs au cerveau. En trouvant le cerveau froid et humide, ces vapeurs provoquent la condensation et l'obstruction des voies par où passaient les esprits pour atteindre les organes des sens et les organes moteurs. Ces voies complètement bouchées on tombe dans le sommeil..." ( Le Régime du corps de maître Aldebrandin de Sienne)

    Je pense que les voies de mon cerveau ne se bouchent pas assez et qu'il demeure pleins d'esprits qui circulent dans mon cerveau... ce qui nuit à la qualité de mon sommeil...je dois pouvoir remédier à cela à l'aide de salade sauvage....

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

    Cher Messire Robin, vous serait-il possible de transformer le "courrier du lecteur" en rubrique (comme jeux et énigmes..) avec ce savant échange comme premier sujet sur le thème du sommeil ????
    avatar
    Robin

    Messages : 615
    Date d'inscription : 06/05/2012
    Age : 30
    Localisation : Mamoudzou-Cavani (976)

    Re: "Cher Docteur, j'ai fait ce rêve..."

    Message  Robin le Lun 1 Oct - 14:33

    C'est fait cher Eudoxie!

    Comme vous le savez, la chirurgie à une solution à tout! en tout cas quand il s'agit de retirer des trucs. N'hésitez pas à appeler, pour la pierre de folie, je prends sans rendez vous, sans ordonnance!

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
    avatar
    Carminax II

    Messages : 1595
    Date d'inscription : 05/05/2012
    Localisation : Bernieulles

    Re: "Cher Docteur, j'ai fait ce rêve..."

    Message  Carminax II le Lun 1 Oct - 18:50

    C'est bien gentil de changer de rubrique, mais est-il utile de shooter toutes les photos ?
    avatar
    Eudoxie

    Messages : 1199
    Date d'inscription : 05/05/2012
    Age : 41

    Re: "Cher Docteur, j'ai fait ce rêve..."

    Message  Eudoxie le Mar 2 Oct - 8:53

    Cher Messire Robin,

    Merci pour la création de cette nouvelle rubrique....

    Cependant... Je m'étais trouvé une belle explication très rationnelle sur l'origine de mes cauchemars... Vous réveillez en moi les plus grandes craintes....

    "A l’origine de l’opération de la pierre de folie est la foi populaire du Moyen Age qui affirmait que la folie était causée par un insecte, une araignée, une mouche ou un coléoptère qui, quand on dort, pénètre par les narines et y change en une pierre. L’idée s’était répandue que - en analogie avec ce qui se passait avec des chevaux qui avaient le vertigo ou étaient piqués par la piqûre d’un taon - aussi les malades mentaux devaient avoir un taon dans la tête."

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

    Notre Cher Docteur Carminax (Double) a bien raison de s'émouvoir... pour quelles raisons certaines images vous seraient-elles réservées ?
    Rendez-nous vite notre Chevalier de Lumière.... Je vous prie....

    Contenu sponsorisé

    Re: "Cher Docteur, j'ai fait ce rêve..."

    Message  Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Dim 20 Aoû - 11:57